Colère !

Le documentaire de Valéria Bruni-Tedeschi Une jeune fille de 90 ans, sur Arte le 7 juin est outrageant ! Bien sûr le danseur Thierry Thieû Niang est magnifique : sa relation à de très vieilles femmes dans un service gériatrique est exceptionnellement tendre, fine, ntelligente. Bouleversante d’accord. Mais voilà ! Montrer la déchéance physique avec autant de précision, de complaisance, et surtout de mièvrerie – Ah mon Dieu que c’est beau la grande vieillesse, tous ces corps déformés, disloqués, ces paroles bredouillées, emmêlées – est outrageant pour celles qu on filme. Certaines furent sans doute très belles, très vives, très rieuses, toutes furent fraîches comme de jeunes fleurs des champs. Que tout ça soit encore en elles et que le danseur le réveille, oui ! formidable. Mais est- il besoin de le FILMER ! Si pas d’images, si pas de spectateurs-voyeurs, ça n’existe pas c’est ça ? Quelle catastrophe ce monde qui ne sait pas simplement être et faire, sans montrer, sans donner à voir. Et de plus quelle tristesse que cette jeune fille de 90 ans, Blanche, soit amoureuse de « l’ange » comme dit Télérama qui évidemment se pâme pour le film. Happy end (bidonné ou pas ? ), à la fin Blanche fait quelques pas avec un vieux à qui elle a l’air de plaire. Tant mieux tant mieux si cela s’est passé ! Mais tu veux que je te dise Valérie, reste que faut être encore assez jeune et assez à côté de la plaque, de la vie, pour oser tourner un film pareil.

Ce papier provoque des réactions assez vives. Pour donner votre sentiment, votre commentaire, aller sur la colonne de droite « Articles récents » , choisissez celui qui vous intéresse , en l’occurence « Colère » et cliquez dans l’article. Il y  a déjà trois avis bien tranchés (ils apparaissent comme étant de Dane Cuypers mais je ne sers que de relais).
Allez on se calme avec cette pivoine en pleine maturité …

4 réponses sur “Colère !”

  1. Pour ma part, je n’ai pas ressenti , du tout, la meme chose en voyant ce documentaire que j’ai trouvé très émouvant et profondément humain, notamment lorsque le vieux monsieur grabataire bouge sa main, puis son pied, en réponse aux invitations du danseur.
    Cela donne à réfléchir sur notre vision des personnes très agées, auxquelles nous n’accordons pas, toujours, l’attention et le temps nécessaires.
    J’ai trouvé le documentaire parfois dur par l’image qu’il nous renvoie de la dégradation liée à la grande vieillesse, mais il est tourné avec pudeur, meme si c’est « sur le fil du rasoir »,. Et quand on voit cette vieille dame tomber amoureuse, c’est effectivement une jeune fille qu’on voit, et je trouve ça beau et émouvant.

  2. Merci de réagir, c’est un sujet si délicat et important… on a besoin de toutes les sensibilités. Je reste toutefois sur ma colère !
    Dane

  3. Commentaire de Théi qui passe par mon mail :
    Oui il faut être encore assez jeune pour faire un tel film !
    Je fréquente une maison de retraite à Laguiole ou mon ex voisine de 87 ans à dû y rentrer, lucide
    Elle m’ nterdit de la photographier depuis quelques années alors que j aimerais garder nos rencontres mais je respecte.
    Oui voir les visages flétris, les bouches rétrécies quand elles ne bavent pas ni tournent la langue dans un incessant manege, voir les mains déformées qui ont beaucoup travaillé, madame laver le linge à la main, rincer à la fontaine dans l’ eau glacée de l ‘hive, tenir le râteau pour les foins… une vie de paysanne. Cette paysanne que j ai connue jeune fille qui défaisait la
    mise en plis le samedi pour la messe du dimanche, qui blanchissait ses chaussures avec de la pâte en tube Everblanc sur une brosse à dent et qui, en robe fleurie, partait sur son vélo, libre comme l’air. Cette femme amoureuse qui s’est mariée, a eu quatre enfants et dont la vie s’est avancé sans crier gare vers la vieillesse.
    De Gaulle disait que la vieillesse est un naufrage
    Le Titanic était un grand film parce qu’on voyait la splendeur précéder le drame. Ne filmer que le drame et vouloir faire revenir la beauté, la jeunesse, la liberté avec les pas de danse d un beau jeune homme et d’une vieille femme, c’est honteux, c est misérable ! Que peut faire la vieille dame sinon rire même si elle a prétendument toue sa tête ?
    Quel plaisir sordide !
    Allez dans les maisons de retraite faire le travail des aides-soignantes et vous verrez ce que vous prétendez montrer avec des pas de danse. Ridicule. Abject. Déshonorant
    Voila ma réponse à cette colère que je partage sans concession.
    Théi

  4. Commentaire de Brigitte Mougin
    Je suis tout à fait d’accord. J’espère au moins que ces gens étaient ok pour qu’on les filme ! Cette pauvre Blanche, qui a dû avoir une vie bien remplie, qui a dû faire des ravages auprès des hommes , en est rendue à quémander des miettes d’un amour fictif à ce jeune homme qui réveille en elle des émotions passées et qui la laisse en plan comme une merde. il joue tellement avec son physique que ça en est gênant ! Je suis beau je suis jeune, je sais danser je peux tout pour vous parce que je vous aime et que je vous comprends ! Mais fous leur la paix, ils ne t’ont rien demandé! Blanche lui dit qu’elle se fait chier dans ce lieu avec cette ambiance de merde, et ça le fait rire. Ha ha on s’éclate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *