Extase poétique – suite

Une sensibilité toute particulière pour les haïku d’extase japonaise lors de la floraison des cerisiers
un message de Bruno Lacoste, consul du Japon à Bordeaux, qui nous donne le lien avec trois sites de haïku –  art délicieux, délicat, qui  toujours cultive  la distance et souvent l’humour, sans pour autant faire l’impasse sur l’émotion. Au contraire.
http://www.eternels-eclairs.fr/haikus-japonais.php
http://www.poetica.fr/categories/haikus/
http://www.haikunet.org/pages/02_haiku_printemps_japon.htm

Deux haïkus pour votre journée :
Retombé au sol
Le cerf-volant
A égaré son âme

Peu à peu mes poumons
Se teignent de bleu
Voyage en mer

Pour Aline
Je sors du cinéma
Panoramique
Le clair de lune

 

 

 

 

Une pensée sur “Extase poétique – suite”

  1. Merci, Dane, pour ce haïku cinématographique adressé…
    Si je pouvais tenter parfois quelques mots à propos de tous ces films dont je me gave…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *