Les mots de la tristesse…

Un ministère de la Solitude, c’est ce que le Japon vient de créer. Consternant.  Mais peut-être parviendra-t-il à aider ces Japonaises de moins en moins mariées, de moins en moins mères, de plus en plus chômeuses, Mille jeunes femmes se sont données la mort  en octobre 2020, soit 70% de plus qu’en  2019. Le vocabulaire  a des mots pour dire les états d’une grande tristesse.  K sadokuushi signifie i   « la mort en pauvreté et en solitude »;  Irusu,  » faire semblant de ne pas être chez soi quand quelqu’un sonne à la porte »… Le pays de la longévité, où l’on retrouve des vieux nourris sainement de riz et de poisson  momifiés dans leur logement,  apparait sous un autre jour, commente Teresa Cremisi dans sa chronique du Monde ( 7 mars 2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *