La Recherche des cieux …

Ce soir de mars, ciel couchant par la fenêtre, orange et bande gris sombre en bas, orange phosphorescent puis doucement se dégradant jusqu’à se fondre en trainées ocre très pâle surmonté d’ une écharpe bleue, elle-même balayée d’une ligne rose pour finir tout en haut  par un évaporé fauve traversé par des oiseaux… Pas la peine d’insister, écrire les ciels je ne sais pas faire. Je recherche le passage de Proust écouté il y a quelques jours sur le site de la Comédie française ( formidable initiative que cette Recherche lue par les comédiens, je le re-souligne) qui consacre des lignes sublimes aux ciels de Balbec. Je ne le retrouve pas …
Ces cieux-là sont ceux d’Arenc-Le Silo à Marseille et la tour est l’oeuvre de Zaha Hadid que je vois de moins en moins, dévorés qu’ils et elle sont par des immeubles en construction. L’un d’entre eux fera 19 étages. Celui qui entre pratiquement dans mon appartement ! en compte 10,  soit la taille d’un arbre de 32 mètres ,si  j’en crois Laurent Tillon  qui a lié depuis des années amitié avec un chêne de cette envergure ( Etre un arbre. Actes Sud). N’y pensons pas… le printemps arrive.

Bulles devant l’hôtel de ville de Marseille et sequoia à Murol dans le Puy de Dôme. Photo Benoit Jolion-Ben David.