Savoureux…

Dans le centre de suivi des maladies respiratoires à Briançon où j’ai séjourné , un patient très lettré au demeurant a raconté ça à l’impatiente que je suis :
Quelle est la récompense de la patience ? La récompense de la patience c’est la patience.
Je dirais bien que c’est un koan : une brève anecdote ou un échange entre un maître et son disciple, absurde, énigmatique ou paradoxal, ne sollicitant pas la logique .
Cliché : la une du premier numéro de CRI-CRI, la revue de la Criée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *