Bref …

Robot. J’en ai assez de prouver que je ne suis pas un robot en m’esquintant les yeux pour reconnaître des feux rouges ou des cochons roses sur des photos floues …
Bougonne. J’ai une boulangère un peu bougonne, mais quelle amitié dans ses yeux quand on lui dit que son pain à la châtaigne est délicieux.
Trottinettes. j’en avais déjà ras la casquette des trottinettes quand hier, devant moi, une femme en a pris une direct sur ses deux chevilles. Cassées ou pas ? Je l’ai laissée en tout cas folle de douleur let de rage avec les trois gamins qui s’excusaient vaguement et un jeune homme qui la déchaussait délicatement en lui proposant d’appeler les pompiers…
Ballot. Les vélos c’est pas mieux. Les pistes cyclables à Marseille sont pitoyables. Je pédale pourtant au parc Borély : divin. L’autre jour je remets mon vélo à une station concentrée comme une malade sur le double bip et le voyant vert signifiant que tout va bien, la bécane est enregistrée. Mais oui, mais non. Mail deux jours plus tard : le vélo a disparu, j’appelle : « ils » vont débiter mes 300 euros de caution. J’essaie d’argumenter, d’envisager un bug à la centrale, le gars me récite le règlement en boucle. Comme un mantra, de cette façon-là vous savez, obtuse, robotisée. Qui fait peur. Je fonce à la station, ça tombe bien je n’ai que ça à faire, je retrouve l’engin là où je l’ai laissé. J’appelle. Ah c’est ballot ! apprends-je d’un autre employé : la station est déconnectée et n’enregistre donc rien. Toutes nos excuses. Non non c’est rien, merci pour le stress. L’erreur est acceptable mais la rigidité non.

Au jardin botanique de Borély

 

Sorcier. Assaut de beauté : à Marseille les cerisiers japonais du jardin zoologique du parc Borély et les arbres de Judée des Tuileries à Paris. Bon d’accord la pyramide du Louvre c’est pas Notre- Dame, mais on va nous la rendre, allez. Notre architecte du Mucem à Marseille est déjà ans les starting-blocks. Il était à la Une de La Provence qui a titré « Notre-Dame de Ricciotti »  ! Il est – drôlement ! inspiré : « De même que le Diable a soufflé sur la cathédrale, il faut travailler avec

Aux Tuileries à Paris

un souffle de sorcier… » Pour la flèche, Il pense à des lianes de béton de quatre centimètres de diamètre. » Perche no ?
PS. Après la flèche de Notre-Dame voilà-t-y pas que, sur une idée de Macron, l’Ena pourrait bien se volatiliser à son tour. Tout fout le camp.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *