Construire un pont…

Rue Balbi – Gênes
DC.

C’est l’architecte gênois, Renzo Piano, qui va reconstruire le pont de sa ville natale. Bel entretien avec Nathalie Herzberg dans Le Monde du 28 janvier 2019. Extraits…
« A 8, 9 ans, on a enregistré l’essentiel de ce qu’on sera pendant le reste de sa vie. »
« Les chantiers, lieux d’orgueil et de paix. Qu’ils soient turcs, russes, libanais, ougandais ou français, j’ai des chantiers dans tous ces pays – les gens sont différents mais partagent des valeurs. Ça peut faire des miracles. »
« Construire un pont c’est un geste d’optimisme, l’inverse de la construction d’un mur »
« (…) l’optimisme du bâtisseur (…) à mon âge je continue à croire que les temps qui passe fait le monde meilleur, malgré tout. Même quand je suis malade, je pense que demain, j’irai mieux. »
La mer méditerranée devenue cimetière : «  On ne peut pas laisser les gens dans la mer. Cette mer est une force inouïe, une source d’inspiration et de beauté, une machine à enregistrer des sons, des parfums, des lumières. Mais c’est devenu le théâtre de souffrance à laquelle nous devons tous réfléchir, tous les Européens. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *