Les bonnes résolutions !!!

On adore ça les bonnes résolutions du Nouvel an et de la Rentrée. C’est très excitant et il en reste toujours un tout petit quelque chose, ce qui compte vraiment peut-être ?
Théâtre. Or donc, si sur vos tablettes mentales, vous avez inscrit ce mot , voici, après le programme du Gymnase à Marseille et à Aix en Provence, ( voir archives sur ce blog ou leur site) les promesses de La Joliette que beaucoup de Marseillais continuent d’appeler théâtre de la Minoterie. Pierrette Monticelli directrice du théâtre avec Haïm Menhem le soulignait en souriant. Car si ça bouge à La Joliette (ainsi de la fusion avec le Théâtre de Lenche devenu « lieu de confection » dédié au théâtre amateur et à la jeunesse), depuis cinq ans ça dure, perdure, fidélise avec un taux de fréquentation de plus en plus élevé – 74% sur les 116 levers de rideau de la dernière saison.
Théâtre, danse, musique, ateliers, lectures, découvertes d’ écritures contemporaines, « théâtre de bouche » entre midi et deux, prolifique bibliothèque … vous devriez trouver votre bonheur et vous concocter des moments riches et joyeux dans ce lieu doté d’un charme fou : l’endroit est superbe « non loin de la jetée où dorment les ferrys » et l’accueil si simple et si chaleureux Peut-être aurez-vous envie d’ un Ubu Roi  d’après Alfred Jarry, adapté par Anne Régolo au lieu de confection. Ou d’un triptyque Héroïne(s), par la compagnie Les Passeurs, brossant des portraits de femmes sous addictions (à l’alcool, à l’amour et au travail). Ou, valeur très sûre, quand on aime, un Valère Novarina avec « L’homme hors de lui : on nous annonce que « le comédien en virtuose, athlète du verbe, réinvente le monde en le nommant sous nos yeux et nos oreilles étourdies ». Nul doute on le sera, étourdi… Peut-être aussi un monologue dont le titre fait gamberger … Et Dieu ne pesait pas lourd… Aux manettes : Dieudonné Niangouna et Frédéric Fisbach. Je voudrais que quelqu’un caresse mon épaule, c’est l’accroche de la pièce Face à la mère de Jean-René Lemoine mise en scène par Alexandra Tobelaim. Un concert-spectacle pour « se consoler ensemble ». De la danse oh oui ! Avec Undated par La Compagnie du Solitaire : avec dix danseurs, Martine Pisani fait revivre un parcours artistique de plus de 25 ans. Ne pas confondre avec Unwanted : la chorégraphe et danseuse Dorothée Munyaneza a recueilli les témoignages de rescapées du génocide des Tutsi. En duo avec la chanteuse-musicienne afro-américaine Holland Andrews, elle porte sur la scène les corps et les voix de ces femmes, mères d’enfants nés des violences des bourreaux. Les mots, les langues – le français, l’anglais et le kinyarwanda – le chant, la musique et la danse pour une œuvre poignante . Citons encore The way she dies (photo ci-dessus)  par le collectif tg Stan et l’auteur portugais Tiago Rodrigues, tant son argument est alléchant : Anna Karénine le roman de Tostoi au centre et deux couples, l’un à Anvers, l’autre à Lisbonne. Pour découvrir moult autres propositions, baladez-vous sur le site et faites vos jeux.
www.theatrejoliette.fr

Université. Franchement quelle chance ! après une expérience réussie à Aubagne, l’Université populaire – ouverte à tous et gratuite – toujours sous la baguette efficace et bienveillante de Jean-Pierre Brundu, prend ses quartiers à Marseille. Concrètement, cela signifie que vous et moi, au coeur de la ville, à l’angle de la Canebière, les lundis soirs de 19h à 21, pourrons assouvir notre belle soif de connaissances, combler des lacunes qui nous chiffonnent depuis des années, approfondir des sujets qui nous passionnent… Apprendre tout en se faisant plaisir : 25 intervenants de qualité offrent leur savoir tout en accordant une large place à l’échange et au débat. Philosophie, économie, sociologie, histoire, sciences, langage sont au programme des 42 conférences. Citons les droits de l’homme, la mémoire, la colonisation française, les utopistes … Voici un aperçu des séances sur le langage, mon dada bien sûr  : Introduction à l’analyse linguistique ; complexité des langues et du lexique : l’aide des technologies du langage dans l’apprentissage d’une langue étrangère ; Chomsky et la grammaire générative ; aux origines gestuelles du langage …Pour le reste, tout est sur le site. Vite à vos agendas !
http://upop.info/ 06 11 43 55 79
La Fabulerie, 10 boulevard Garibaldi, 13001 Marseille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *