Les Pépites

Allez-y ! le film de Xavier de Lauzanne se joue encore. L’ouragan évoqué ci-dessus a retardé mes encouragements. Allez-y pour leurs yeux lumineux, le tendre éclat de leurs sourires, le velouté de leur peau, la soyance de leurs cheveux, leur fabuleuse vitalité et la gentillesse – comme un immense et permanent Merci – qui les habite. Cette renaissance de 10 000 enfants perdus, détruits au jour le jour en fouillant dans la décharge de Phnom Penh, Christian et Marie France des Pallières l’ont rendu possible. Avec leur association « Pour un sourire d’enfant », en vingt ans, en y mettant toutes leurs forces, toute leur vie, ils ont sorti ces enfants de l’enfer et créé des écoles et 28 filières de formation professionnelle. Leurs visages aussi sont beaux. Christian qui est mort quelques jours avant la sortie du film (une fois encore je ne félicite pas le grand ordonnateur…) est bouleversant : son discours un peu pataud rayonne de bonté. Et sa femme, qui le laisse parler le plus possible, a bien souvent des larmes de bonheur aux yeux. C’est leur fille khmère adoptive qui prendra le relais. Bravo.

 

 

 

2 réponses sur “Les Pépites”

  1. Je confirme c’est une très belle aventure qui fait du bien en ces temps agités.
    Je trouve l’explication de la violence qui perdure après la fin des Khmers Rouges dans les familles hallucinante.
    La douleur des souvenirs est magistralement filmée.
    Bonne installation au soleil

  2. Tu as raison. C’est un magnifique film dont on sort revigoré que j’ai vu au si joli cinéma l’Arlequin, ce qui ajoute au plaisir.
    Un bonheur de voir cette décharge comblée, ces jeunes si mal partis avec des projets de vie, des enfants, et leur fille adoptive, qui elle même, a adopté des enfants, leur a tendu la main comme on lui a tendu la main…et Marie France des Pallières qui choisit de rester au milieu d’eux. C’est beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *