Bric et broc

Pépites.
Faites abstraction du terrible titre Mr. Gaga et offrez-vous cent minutes de pure jouissance avec ce film de T. Heymann qui ouvre les portes de l’univers de Oharad Naharin, chorégraphe israélien, artiste engagé, et quel beau gosse ! Tient la comparaison avec les deux documentaires sur Pina Bausch.

Pourquoi écrire ? « «Donner une forme littéraire à l’informe de notre existence, traverser les époques, en tout cas durer un peu plus que nous même. » Extrait de l’interview d’un Régis Debray au mieux de sa forme sur France Culture le 3 juin 2016 à 15h.

Déceptif.
Sur une radio NKM trouve un événement (j’ai oublié lequel) très déceptif. Déjà qu’elle a un ton pincé. Hé Nathalie ! décevant c’est pas mal non plus…

Interloquée.
Vendredi 10 juin demain au moment où j’écris ces lignes démarre je ne sais pas exactement quoi, mais enfin je sais qu’on va nous bassiner avec le foot un mois durant. Dans Le Monde supplément Sport du même jour, je lis un édito qui m’interloque. Il (le chef de l’Etat) sait qu’une victoire de l’Equipe de France donnerait une bouffée d’oxygène à un pays au bord de l’asphyxie sociale, hanté par le spectre du terrorisme depuis les attaques du 13 novembre 2015 et prêt, selon les mêmes sondages, à qualifier le leader du Front national au second tour de la présidentielle. «  Stéphane Mandard est complètement d’accord avec cette opinion : un ballon rond, on se retrouve tous ensemble dans la rue et la vie est belle… Le lendemain du jour où j’ai rédigé ces lignes, les hooligans à Marseille. Sans commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *