Soirée légère…

Allez !  un peu de légèreté : un dîner dans le séduisant quartier des Abesses, suivi d’une pièce, populaire avec panache, souvenir de ce théâtre qui incarnait l’esprit parisien de l’entre deux guerres. Les vignes du seigneur est en effet une brillante comédie créée en 1923, de Robert de Flers et Francis de Croisset, servie ici par une troupe épatante – on sent le plaisir que les comédiens ont à jouer ensemble, portés par l’excentricité de leur personnage et la qualité des dialogues . Comme dans toute pièce de boulevard qui se respecte, on a le trio gagnant : le mari, la femme et l’amant, sauf que le mari n’est pas le mari et que le mari préfère physiquement la femme mais moralement le mari… On ne vous en dira pas plus ! D’ailleurs peut-être vous souvenez-vous du film  tiré de cette pièce, un film  de Jean Boyer, de 1958, avec Fernandel. Et pour les connaisseurs, sachez  que la compagnie L’étoffe des songes qui met en scène ce spectacle est née en 2011, cousue main  par Brigitte Perrier et Julien Bonnet  sous l’impulsion de Jean-Laurent Cochet dont ils sont les élèves.
Les vignes du seigneur. Théâtre Montmartre Galabru.  4 rue de l’Armée d’Orient. 75018 Paris. Métro blanche ou Abesses. Réservation 01 42 23 15 85. Jusqu’au 15 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *