Bric à brac

On nappe ! J’ai bien peur que les bistrots de Paris ne soient de moins en moins ce qu’ils étaient (voir Albert Cohen ci-dessous) Place des fêtes dans le 19ème, l’ancien café si sympa le dimanche, jour de marché, a été racheté par La chaine Chez Papa. Un Papa du sud-ouest qui ne manque pas d’air. Le café allongé est ainsi passé à 2,40 au lieu de 2,10 pour le normal – je rappelle que le café allongé c’est 3 grammes d’eau bouillante. Et puis bien sûr Chez Papa, comme dans moult cafés-brasseries de Paris, sur le coup de 11h30, voire 11h00, on « nappe »…  On met le couvert autrement dit et on demande aux siroteurs de café qui lisent le JDD ou discutent le coup, de ne pas s’incruster. Il est temps de passer aux choses sérieuses : navarin d’agneau et crème brûlée. Pour refaire le monde et sa vie sur un coin de table, c’est trop tard. Ah mais. Tu en penses quoi Joëlle ?

20150904_122804Paradis-mercerie. Qui dira la fascination que peut exercer ce commerce ? Moi ? Allez, je m’y colle. Il faut reconnaître que j’en ai une, de mercerie , toujours dans le 19ème, à nulle autre pareille . Sise au 102 rue de Belleville, entre les métros Pyrénées et Jourdain, elle est tenue par Christine, affairée, débordée sans doute, mais d’une zénitude admirable (elle fut DRH dans une grosse entreprise et en démissionna « car elles étaient devenues inhumaines »). Vous avez cassé votre collier préféré, déchiré votre jean fétiche, vous cherchez un petit cadeau de dernière minute, vous avez l’envie pressante (mais oui !) de vous mettre au tricot, vous voulez un chouchou très chou pour votre fille, vous cherchez un collant qui aille avec une jupe prune tirant sur le mauve foncé à reflets bleu pétrole, vous avez besoin de barrettes, d’aiguilles, d’épingles, d’élastiques, de rubans, breloques et pampilles (quels mots-bonbons !)… entrez ! Mettez vous-en plein les mirettes (les boutons, ah les boutons ) et confiez-vous à Christine. Elle ne vous dira pas, ouf merci, « Pas de souci », mais le fait est qu’il n’y en aura point… La boutique ne désemplit pas. Pas loin de là étaient les studios de cinéma puis de télévision des Buttes Chaumont qui fermèrent en 1993 remplacés par des habitations (c’est là que je demeure) et les costumières venaient s’approvisionner ici, me raconte Christine. Est-ce que Jacques Demy a tourné une scène dans une mercerie ? Je ne crois pas. Chère Agnès Varda, à vous !
Pour agrandir la photo, cliquez

Sans blague ! Est-ce que vous avez déjà remarqué que la Belgique est posée sur la France et elle a la forme de quoi ? D’un cerveau ! s’exclame, ravie de sa blague, la blagueuse belge des matins de France Inter. D’un cerveau ! s’esclaffe Patrick Cohen. Tous les soirs sur Arte, avant « 28 minutes« , l’impertinence et la pertinence d’ Elizabeth Quint, on a droit à une pub ridicule pour notre radio de prédilection  Ridicule en tout cas quand elle est répétée au fil des semaines. Message à la direction de la com : Cela vous a sans doute coûté la peau des fesses, mais sans blague ! faut renoncer maintenant. C’est usé jusqu’à la trame. Et donne envie de passer sur France Culture. Surtout le week-end où il faut supporter la voix d’outre-tombe de Frédéric Pommier dans sa revue de presse. Sur France Culture, si vous êtes comme bibi amoureuse de musique classique avec un background voisin  de zéro, tentez Jean-François Zygel le samedi à 17h00 : La preuve par Z. Moi j’aime.

La photo du mois

Rue des Francs-Bourgeois septembre 2015 Photo D.Cuypers
Rue des Francs-Bourgeois septembre 2015
Photo D.Cuypers

Une pensée sur “Bric à brac”

  1. Bon, j’adore tes chroniques leur humour acide ou tendre…Apres ton écrivain grec, ton livre d’entretiens, et tout ce que tu as sur le feu, c’est cela le ton et la matière de l’un de tes prochains livres .
    A suivre
    Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *