Mon festival jazz dans la capitale …

On a envie d’aller partout, de sillonner la France, porté par toutes les musiques du monde… Mais voilà cet été on reste à Paris. Allons ! félicitez-vous en braves gens : prenez un café à L’institut suédois dans le Marais, faites un tour dans le splendide nouveau Musée Picasso  (je vous conseille son Café sur le toit pour prendre de la hauteur et du bon temps) et réservez vos week-ends au Paris Jazz Festival dans le cadre somptueux du parc floral  (métro Château de Vincennes) placé cette année sous le signe des rencontres avec  des capitales particulièrement dédiées à cette musique. Après Londres, Rome et Tel Aviv, vous êtes conviés à New York, Bamako, Stockholm. Bouquet final les 25 et 26 juillet avec la trompettiste Airelle Besson sur le thème de… l’éternité. Ah oui ! un bel été.

En lien ci-dessous ma chronique radio, dans Le monde est un village (à la minute 14 sur la RFTB, qui devrait, je crois, vous convaincre de découvrir ce lieu utopique. D’ores et déjà, notez le dimanche 5 à 15h30 le pianiste de Harlem, Jason Moran, avec Leron Thomas (trompette, voix), Lisa E. Harris (voix) Tarus Mateen (basse), Charles Haynes (batterie). (arrivez une petite heure avant, c’est plus sûr).

Et tout le programme sur le site du Festival www.parisjazzfestival.fr

Dernière heure : Bruno Pfeiffer sur son bluffant Blog Ca va jazzer  interviewe le contrebassiste Stephane Kerecki à propos de son dernier cd Nouvelle Vague. Je l’ai applaudi  à Paris Jazz Festival et tout ce qu’écrit Bruno est vrai ! Une merveille. http://jazz.blogs.liberation.fr/2015/07/05/pour-stephane-kerecki-ascenseur-requis/

 

2 réponses sur “Mon festival jazz dans la capitale …”

  1. Chaleureuse chronique qui met l’eau à la bouche! et quelle bonne idée ce jumelage avec Bamako car parait-il que l’air que nous respirons ces jours-ci, ainsi que le vent qui nous caresse viennent de là -bas, direct, ça aide à supporter la canicule, et on en veut encore! Les amis de Bamako, Tombouctou, Gao, salut! on vous aime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *