L'après Festival.

Tandis que sort le film de Régis Wargnier Le temps des aveux d’après Le portail,  le grand livre de François Bizot, le Festival 2014 est déjà dans nos souvenirs. De riches souvenirs avec des moments de pur cinéma, des débats drôles ou émouvants, de vraies questions posées, des rencontres, des retrouvailles pour certains.
Le temps qui court fait que je n’ai… pas le temps de vous en dire plus. Je vous livre cet extrait de la Lecture tissée par Aline Barbier et interprétée par celle-ci accompagnée de Brigitte Mougin et Jean-Baptiste Phou.

Si la photo est floue ...les voix ne l'étaient pas

 

 

 

l

L'éclat des ombres

Monnaie de plumes

Est-ce que vous êtes prêt à entrer à la fois dans l’ombre et la lumière ! Non il ne s’agit pas d’une injonction émanant d’une secte mais quand même ! d’une invitation à laisser notre rationalité au vestiaire … On y va ! Notre voyage commence à la sortie du métro … Métro Alma Marceau, traverser la Seine, marcher jusqu’au au musée du quai Branly, sous le ciel gris de Paris, la tour Eiffel à vos côtés. Voulu par Jacques Chirac, édifié par Jean Nouvel , le musée dédié aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie, et des Amériques a ouvert en juin 2006. Au sein d’un merveilleux jardin conçu par le paysagiste Gilles Clément un peu fou, plein de surprises (le jardin extraordinaire de Charles Trenet !), c’est un monde qui vous attend : « là où dialoguent les cultures » …

Vous voulez savoir la suite ? Cliquez sur le lien vers l’émission de la RFTB « Le monde est un village ». (ou bien copiez-le dans la barre tout en haut). A la minute 30 vous trouverez ma chronique sur « L’éclat des ombres, l’art en noir et blanc des îles Salomon« , musée du quai Branly. Jusqu »au 1er février 2015

http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1977146&e=