KissKissbankbank on adore…

.
Allez ! on se laisse aller au plaisir de jouer les mécènes …
C’est un photographe très talentueux, un journaliste très culotté,  un homme aussi sensible que son objectif… Il s’appelle Marc Mangin.
Suivez-le en Corée
. Un aperçu du travail a été mis en ligne ICI
• Le projet est décrit sur le site de Kisskissbankbank.
• Si vous le préférez, vous pouvez adresser votre contribution par chèque, à l’ordre d’Artgentique (16, boulevard Drion – 59580 Aniche

 

La mémoire à l'oeuvre

C’est le 17 avril 1975 que Séra, alors âgé de 13 ans, a vu sa vie et celle de son pays basculer dans l’horreur. C’est le 17 avril 2015 que sera inaugurée à Phnom Penh, devant l’ambassade de France, l’oeuvre monumentale qu’il réalise en hommage aux victimes. Si vous voulez en savoir plus sur cet artiste à l’œuvre puissante, cliquez ci-dessous.
Vous pourrez aussi participer au financement participatif  qui s’achèvera le 27 juillet 2014. Le site de la levée de fonds
https://www.kickstarter.com/projects/409008236/the-cambodian-tragedy-memorial-project
Enfin
n’hésitez pas à appeler Séra si vous en avez le désir :
06 63 05 96 32
sera memorial

Cambodia for ever…

Ce qui est merveilleux c’est que, même si je m’éloigne un peu du Cambodge, lui ne me quitte jamais ! Ainsi, celui qui me fait signer la douloureuse à la Fnac pour l’acquisition d » un beau mac est un beau mec au visage très proche de celui de Jayavarman VII : pur et sensuel. Il est déjà retourné trois fois là-bas, son frère y est en ce moment, il l’envie. Je l’invite au Festival …
Eh oui ! de  toute façon le pays khmer est dans mes pensées puisque nous préparons notre  Festival cinéma. Nous avons élargi notre sujet et intitulé cette 3ème édition : Visages du Cambodge-Images d’Indochine – le pays khmer restant au centre de la programmation. Mais – quel plaisir    c’est toujours L’Entrepôt qui nous accueille. Vous en saurez plus dans la prochaine édition dece blog.  Cochez déjà  dans votre agenda les dates : du 21 au 25 novembre 2014. On voudrait cette manifestation 2014 enrichissante, émouvante, étonnante. On y travaille

Chatomukh :  deux livraisons dans ma boîte aux lettres.  Après quelques tracas techniques, l’indispensable magazine – si on s’intéresse au Cambodge – reparait. Le numéro Cambodge passé présent est consacré à Rithy Panh (superbe synthèse) et aux liens entre la réalité historique et la pièce d’Hélène Cixous, L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk roi du Cambodge.  C’est passionnant d’entrer dans les coulisses de cette Histoire-là  à travers des extraits du 4ème tome (encore inédit)  des Mémoires d’Etienne Manac’h, ambassadeur de France en Chine de 1969 à 1975 ( qui apparait dans la pièce). Persuadé que la confrontation militaire avec les Khmers rouges verrait la victoire de ces derniers, ce dernier  tenta, grâce à ses relations privilégiées avec Zhou Enlai et Sihanouk, de promouvoir une alternative : user de l’influence de la France pour convaincre les Etats Unis de soutenir le prince. En vain. Ses notes prises à la suite de ses entretiens, contacts, courriers, réflexions  aissent voir comment  la tragédie khmère aurait sans doute pu être évitée. La seconde livraison revient longuement sur les grèves ouvrières et les responsabilités du gouvernement. Entre autres.
Abonnements :
chatomukh@yahoo.fr