Impressions de Saorge

Au détour d’un lacet
Une marqueterie de toits
incluse dans la roche
lauzes grenat
parmi les gris des oliviers
Plusieurs façades jaune vif
s’expriment avec un accent italien prononcé.

« Saorge, dans la cellule du poème ». Chantal Dupuy-Dunier (Ed. Voix d’encre)

Cellule au monastère de Saorge où je suis en résidence d’écriture

Ci-dessous Lecture-éclair un soir dans la bibliothèque du monastère. 14 avril 2014. Saorge. Avec Dane Cuypers, Annick de Giry, Chantal Robillard, Barry Wallenstein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *