A table !

Que vous connaissiez ou non le pays khmer, que vous  ayez ou non déjà  frémi d’aise en passant près des maisons où, sous les pilotis, frissonnait le frichtis, La Table du Cambodge ( éditions Magellan) vous réjouira les papilles. Dans la préface, le roi Sihamoni qualifie la cuisine khmère de « légère, délicate et saine.  » C’est exactement cela, plus tout le reste, une fête des sens. Envie de tout essayer d’autant que cela ne semble pas si difficile (en tout cas en choisissant le niveau facile). Finalement, j’ai décidé de vous offrir ici un menu du jour : en entrée une Brise du Mékong ( salade de liserons aux crevettes), une soupe (car pas question d’un repas cambodgien sans une de ces délectables soupes) acidulée aux épices khmères, des noix de Saint-Jacques sautées au gingembe. Oui ça fait beaucoup je sais. Tant pis pas de dessert. Encore que. Des bananes au lait de coco, ça ne se refuse pas. Sarany Ly, la patronne des deux resaurants khmers La Mousson à Paris, est la passeuse de ces savoureuses recettes. Avec, bien sûr, l »incontournable plat traditionnel de poisson,  l’amok. Tous les ingrédients sont dans les boutiques d’alimentation exotiques. Allez à table !

Encore que. Dzs bananes au lait de coco ça ne se refuse pas.

Allez à table !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *