Au bistro

Deux assez vieilles dames devant leur thé vert au jasmin.   Pour ne pas être en reste avec sa copine qui lui raconte ses exercices de sophrologie «   tu es un coquillage et l’autre une vague qui te fait bouger », elle tente : « Au Luxembourg il y en a qui font du King Kong … ». Et moi mon papa il est espion … Trop mignon.

A peine midi. C’est l’heure du déjeuner, dans nos campagnes profondes et à Paris dans les bistros. Avec adresse, brio et regard noir, les tables sont dressées et  les buveurs de café allongé priés d’aller se rhabiller . Je me fais jeter de la brasserie Percier dans le 17ème arrondissement. En face un Starbuck accueillant qui vous fout une paix royale ! Eh oui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *