La part manquante

Je n’ai pas encore vu le film de Rithy Panh. Des lectrices du blog nous en parlent

De simples petits personnages en terre, inertes, figés, avec une telle puissance évocatrice. Bravo à Rithy Panh pour son récit plein de courage, de sincérité et de justesse.Merci d’avoir conté cette histoire du Cambodge faite de destruction, en y opposant la beauté de la création. Vivyane Aubourg

Plus d’infos :
http://www.arte.tv/guide/fr/048114-000/l-image-manquante

J’ai beaucoup aimé ce documentaire, ces petits personnages en terre cuite étaient puissants, expressifs et si présents dans la part manquante des images. Quelle belle idée créative, quel travail , quel courage. J’avais lu le livre de Rithy Panh après avoir lu Tourments et merveilles en pays khmer et j’ai retrouvé la sonorité des mots comme une musique lancinante  sur ce drame humain, sur ces drames humains. Quelle leçon de persévérance pour arriver à être vu et entendu par des milliers de téléspectateurs. La qualité des images de ces figurines resteront gravées en moi, j’ai adoré, j’ai envie de le revoir et de le faire connaître. Hobrak

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *