Le griot de Belleville

Qu’il entre sur scène ou au café la Gitane dans le 19ème arrondissement où je le croise souvent, sa longue et souple silhouette, son étourdissant sourire, sa joie de vivre  et sa voix chaude, un peu cassée, vous embarquent sur le champ dans son monde : un monde vibrant de générosité, riche de mixité entre le pays mandingue d’où il vient et Belleville où il habite. Ce mélange de raffinement – je connais peu d’homme aussi élégant, aussi courtois et avec ça beau comme un dieu !  – et de  racines africaines, de tendresse et d’énergie, fait de ses concerts une vraie cure de jouvence. Ne me demandez pas quelle musique est la sienne, je ne saurais vous le dire, je sais simplement que  ses  mélodies au chant, à la guitare, et  au n’goni, son instrument de prédilection,  parlent  au cœur et aux tripes, envoûtent, libèrent. En solo ou dialoguant avec le saxophoniste Florent Dupuit, le bassiste Nelson Hamilcaro et le batteur et percussionniste Renaud Ollivier, retrouvez-le sur un  CD « Live » qui vient de sortir. En vente sur son site www.pedrokouyate.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *