Stay Hungry !

Dans Libé du 9 octobre, un portrait dense de Steve Jobs par Walter Isaacson qui signe une biographie du fondateur d’Apple à paraître chez Lattès en novembre : «  J’ai décidé, écrit l’ancien directeur de la direction de Time magazine, ex-PDG de CNN, de raconter son histoire comme une étude sur la créativité ». C’est un angle alléchant. Extrait du portrait : «  Il pensait qu’il rendait service aux gens :   Ils sont occupés à faire faire ce qu’ils font le mieux possible, et ils veulent que nous créions ce qui se fait de mieux. Leurs vies sont compliquées ; ils ont autre chose à faire qu’essayer de comprendre comment intégrer leurs ordis et périphériques. » Voilà !

 Steve Jobs n’était sûrement pas un ange mais devant son  injonction à « rester affamés »  alors qu’il était dévoré par le cancer on dit Respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *