Question de style

Question de style (*)
Entendu sur France Inter ces perles parmi d’autres :
Une chorégraphie tonitruante !
Les Danois s’ébrouent vers leurs lieux de travail …
(*) Question de style, Dane Cuypers, éditions CFPJ ( dans les Fnac )

Eluard vous présente mes vœux !

Sur la maison du rire
Un oiseau rit dans ses ailes
Le monde est si léger
Qu’il n’est plus à sa place
Et si gai
Qu’il ne lui manque rien
Eluard

Rire, légèreté, gaieté …
que votre année 2010 soit jalonnée de ces moments-là !

Voilà j’en suis sûre maintenant je dis Chapeau l’artiste !mais je n’aime pas le personnage de Serge Gainsbourg. Ce non-amour longtemps refoulé, parce que pas très tendance c’est le moins qu’on puisse dire, a fait son coming out au cours de l’émission « Ce soir ou jamais » du lundi 11 janvier 20098. Thème Serge Gainsbourg peut-il être encore provocant ? A regarder le défilé de ces provocations – brûler un billet de 500 francs pour protester contre sa charge d’impôts, faire chanter à France Gall un texte à forte connotation sexuelle et s’en gausser ensuite, rendre obsessionnellement gloire à la sodomie ( « Je t’aime moi non plus, chanson et film) , à l’inceste (lemon incest), je suis obligée d’admettre que tout cela va à l’encontre de ma pudibonderie pourrait-on dire, oui pourquoi pas ? de mon idée de l’érotisme, oui c’est sûr( une provoc que je trouve plutôt sympa c’est La Marseillaise en reggae). Et puis j’ai trouvé cette scène où, complétement cassé et dégueulant les mots, il fustige Catherine Ringer avec un mépris haineux pour sa pratique de la pornographie, tout à fait pitoyable. Un des invités a dit qu’au fond ce qui intéressait Gainsbourg dans la chanson c’est ce que c’était un art mineur qu’il voulait détourner….Interprétation limite « psychanalyse sauvage » mais bigrement convainquante. Un autre a pointé qu’étant affligé d’un physique plutôt ingra, il se rassurait avec cette débauche de fantasmes sexuels . Ça c’est certain ! La chanteuse Camille avait beau, avec une constance et une intelligence méritoires, souligné à quel point le tout s’inscrivait dans une démarche poétique, je n’étais pas convaincue. Taddei non plus j’en ai eu la vague impression !!!

A la fin de l’émission l’aminateur avait choisi de repasser Mano Solo qui vient de mourir et qui chantait sur son plateau en novembre. C’était beau et déchirant à pleurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *