Les doigts dans le nez !

Le prix de la publicité la plus laide est décerné ce mois-ci au Wall Street Institute qui veut nous apprendre « une deuxième langue avec 97% success ». Dans le métro, vous êtes debout et luttez déjà contre la vague nausée qui saisit tous ceux qui prennent l’inénarrable ligne 11 quand vous levez les yeux . Entre les pellicules sur le pardessus noir de votre voisin et le frénétique mouvement de mâchoires de sa voisine pour réduire à néant un malheureux chewing-gum, l’ image vous scotche . Une jeune femme, certainement charmante en temps ordinaires, tire une langue sur laquelle on a grossièrement ( dans les deux sens du terme) coupé-collé, incrusté, j’ignore le terme, un drapeau britannique. Yes ! elle tire une langue britannique. Pourquoi ce montage minable accentue-t-il instantanément votre nausée ou la déclenche si par bonheur vous étiez dans un état d’allégresse pétillante ( ça arrive même sur la ligne 11) ? Pourquoi je l’ignore. Le fait est. J’imagine l’hilarité intérieure du « créatif » quand son boss et le client ont marché, ont entériné cette so pitoyable idea ( avec l’accent thank you) .
Suggestion : pour renforcer encore la vulgarité mettre en accroche « Une deuxième langue les doigts dans le nez ! » ouais coco c’est bon ça …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *