Le structuralisme pour les nuls …

Hide Full Post – Click title for permalink

Le papier du philosophe Roger-Pol Droit dans Le Monde du 5 novembre pour la mort de Claude Lévi-Strauss est remarquable de clarté. J’ai enfin compris ce qu’était le structuralisme. Voici un extrait qui résume bien l’affaire ce me semble :
« (…) derrière le foisonnement déconcertant des règles de parenté, des totems ou des mythes, derrière l’apparent tohu-bohu des échanges économiques, et des créations artistiques, il ( Claude Lévi-Strauss) s’est consacré à découvrir, plus qu’une partition unique et désolée, certaines des structures qui les engendrent, indépendamment de la volonté des acteurs et de leurs consciences. »
J’ai some day interviewé Roger Pol-Droit : c’était du même tonneau, quasiment rien à réécrire, tout bon ! Il m’avait reçue chez lui, il était bien sapé et en pantoufles ! Chez Edgar Morin j’avais du mettre des patins – le quotidien des « grands hommes « est bien sûr très excitant ( pour Morin cela dit c’était sa femme et non lui qui prônait le patin ! ) . Donc Pol-Droit est un auteur hautement recommandable sauf quand il se lance dans la fiction : son roman sur les dérives du développement personnel était raté -y j’ai oublié le tître.

Dans la même double page du Monde, Patrick Kéchichian ( quelle plume et quelle rigueur celui-là) raconte les relations de Lévi-Strauss avec le surréalisme : « En 1941 à bord du bateau de l’exil qui le mène aux Etats Unis il commence un long dialogue avec André Breton sur l’art (…) C’est moins la modernité du surréalisme – il n’a jamais rejeté son rejet des expressions artistiques contemporaines et sa conviction d’un « naufrage de l’art non figuratif » – qui l’intéresse que son lien avec la tradition du XIXème, notamment le symbolisme. » Evidemment si je cite ça ce n’est pas un hasard : j’ai une opacité apparemment irrécupérable à l’art contemporain à part quelques grandes exceptions et je me sens souvent bien seule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *